• Extrait du récit  :  La nuit du Centaure .

     

    Au 112              Prison d'Angoulême

    année : 1976

     

    On vient me chercher

    des toubibs sont arrivés pour un examen ;

    par delà les longs couloirs

    je rejoins accompagné d'un maton

    un petit local ;

     

    en fait , ce sont deux psychiatres qui sont là ;

    ils ne me posent pas beaucoup de questions ;

    je regarde bientôt par une fenêtre à ma gauche

     

    j'entends appeller M.... !  M.... ! ( mon nom )

    je leur fais part de cet appel

    les deus psy se regardent alors d'un air entendu

    ils se préparent d'ailleurs pour s'en aller ;

    je demande une cigarette

    car l'un d'eux fume des blondes

    ils me disent leurs noms

    M....  et    M........ c'est facile ,  dit l'un d'eux

    deux  M  ...

    tu parles ... avec moi ça fait trois !

    le paquet de cigarettes laissé sur la table est vide ,

     

    tu parles des cons !

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Le prisonnier . *

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     Extrait du récit : La nuit du Centaure . 

     

    Au 112

     

    Prison d'Angoulême

     

    année : 1976

     

    Un nouveau venu

    dans cette salle assez grande 

    que les autres appellent cellule 

    c'est un gars tout jeune

    il est prostré sur un tabouret

    j'apprends que c'est un violeur ;

     

    mes compagnons n'ont pas l'air d'apprécier ce genre ;

     

    je m'approche ...

     

    j'essaie d'établir

     

    un contact .

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Extrait du récit : La nuit du centaure .

     aNN2E / 1976

     112 rue Saint Roch

    prison d'Angoulême

     

    A l'infirmerie

    on m'a donné du théralène

    pour que je dorme ;

    la nuit n'est pas très avançée

    il y a encore du mouvement , des bruits

    j'écoute cette nuit

    je suis aux aguets

    mon frère va venir me chercher

    il va venir de la Bretagne

     

    je connais la hauteur des murs

    j'ai un peu peur

    je descendrais sur le toit du camion

    j'imagine celà

    je ne réalise pas

    que des dizaines de portes

    m'empêchent d'atteindre ce but .

     

    Copyright France .

     


    votre commentaire
  •  

     

     Prison d'Angoulême

     Année  : 1976

     

     

    au 112 texte de J Georges

     

    ( rappel : vous êtes en prison !!! )

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et ça roule toujours ! texte de J Georges

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     Extrait du récit : La nuit du Centaure .

     

    Le soir nous gagnons

    une autre salle

    c'est une chambrée ;

     

    on me dit de quitter mon pantalon

    avant d'entrer ;

     

    j'ai un problème ; je dis :

     

    vous savez , moi sans mon pantalon

    je suis comme un gendarme

    sans son pistolet !

     

    mais ce sont les habitudes de la maison

    il ne faut pas déroger !

     

    il fait sombre

    W.....

    a réglé sa radio sur les ondes courtes

    ça donne un chant étrange

    ça chante à l'oreille agréablement

    je demande pouquoi ce choix

    il me dit

     

    c'est pour faciliter l'endormissement

     

    mais moi ;

     

    bientôt , je me lève

    j'aperçois des taches blanches lègèrement lumineuses

    sur le plancher

     

    je pense aux " pistes et chemins blancs "

    déjà aperçus

     

    c'était quand ?

     

    je me baisse

     

    il s'agit :

     

    de mégots de cigarettes !

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Extrait du récit  :  La nuit du Centaure .

     

    Au 112              Prison d'Angoulême

    année : 1976

     

    On vient me chercher

    des toubibs sont arrivés pour un examen ;

    par delà les longs couloirs

    je rejoins accompagné d'un maton

    un petit local ;

     

    en fait , ce sont deux psychiatres qui sont là ;

    ils ne me posent pas beaucoup de questions ;

    je regarde bientôt par une fenêtre à ma gauche

     

    j'entends appeller M.... !  M.... ! ( mon nom )

    je leur fais part de cet appel

    les deus psy se regardent alors d'un air entendu

    ils se préparent d'ailleurs pour s'en aller ;

    je demande une cigarette

    car l'un d'eux fume des blondes

    ils me disent leurs noms

    M....  et    M........ c'est facile ,  dit l'un d'eux

    deux  M  ...

    tu parles ... avec moi ça fait trois !

    le paquet de cigarettes laissé sur la table est vide ,

     

    tu parles des cons !

     

                                                    

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    La chanteuse  . / part 2


    votre commentaire
  •  

     

    Année : 1976

    Prison d ' Angoulême . 

    Nous étions trois

     

    un de mes copains a commençé ;

     

    il s'arrète ...

     

    et toi ?

     

    je l'ai fais après lui

     

    je réfléchis

    je lui dis

     

    je vois ... il faut toujours être dans le milieu

     

    le milieu , c'est toujours mieux

     

    il a une belle montre au poignet

    je sais qu'il me craint

    il n'est pas très costaud

     

    je lui dit :

    passe moi ta montre !

     

    il prend un air embété

     

    je répète

    passe moi ta montre !

     

    il me dit alors ;

     

    c'est un souvenir de ma mère

    je lui réponds

    bon d'accord , on va la placer

    entre nos lits

    le milieu c'est toujours mieux

    nous pourrons voir l'heure tous les deux

     

    à ce moment quelqu'un entre

    je connais ce type

    je l'ai déjà vu

    les autres détenus m'ont dis :

    c'est un juge

    celui ci demande

     

    que se passe t'il ?

     

    pour la montre , je lui explique

     

    j'ajoute , vous savez pour le viol

    le jeune m'a confié :

     

    il n'a pas commençé ...

     

    le juge m'écoute

     

    ça c'est du renseignement ...

     

    à la source !

     Infos cinéma

    La source

    film de Ingmar Bergman

    qui a pour thème le viol

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    King Kong

     

     Extrait du récit : La nuit du Centaure .

     

    Prison d'Angoulême .

    année : 1976

     

    Je fais un peu plus connaissance

    avec mes compagnons

    celui qui s'appelle W..... me dit

    tu vois le grand ...

    il a tué sa mère

    méfie toi !

     

      je recommence bientôt

    à animer la cellule

    j'ai une petite prothèse dentaire

    une plaque avec une fausse dent

    alors que tout le monde me regarde

    je fais bouger adroitement cette dent

    tout le monde rigole

     

    ça ne plait pas à tout le monde ;

     

    fais attention ! voici King Kong !

     

     

    un maton * entre dans la cellule   King Kong . Synonymes de maton tous  péjoratifs

    je comprends alors pourquoi

    on a annoncer King Kong

    celui qui vient d'entrer

    n'a pas l'air de vouloir jouer avec moi

     

    pour commencer le géant s'est planté

    les jambes écartées au milieu de la cellule

    mais maintenant il avance vers moi ...

     

    ça doit être un truc de mon enfance

    quand je faisais face à certains dangers ...

    je me planque à toute vitesse sous la table ;

     

    désappointé ou content de lui

    je ne sais pas

    King Kong sort ...

     

    je respire !

     

    Copyright France .

     

     

     

    nb : Le clic sur article suivant arrête la vidéo .

     

     

    LA CHANTEUSE

     

     

    Texte de M . Georges chanteuse prison Angoulême part 1

     

       Prison d'Angoulême .

     

    La chanteuse 2

      

     

       Les hauts murs

       Roman de Auguste Lebreton

    ajout de texte

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique