• En attendant le juge

    j'observe la pièce où je me trouve maintenant

    il y a une table

    avec un entourage de marbre

    un billard ?

    un petit endroit de la bordure est cassé

    le morceau est posé là ...

    il attend 

    j'ai repris mon papier 

    je relis

    ce que j'ai écris

    dans la pièce ensoleillée

    le grillon chanta cinquante deux fois

    les " faux barreaux " sont toujours là !

     

    sur ce pauvre morceau de papier

    que j'ai trituré entre mes doigts

    j'ajoute maintenant :

    tous ces pauvres gens

    qui partaient dans les trains

    pour on ne sait où ;

    lorsque le juge arrive

    je m'empresse de lui montrer

    la place que doit prendre

    le petit morceau de marbre ,

    je lui demande

    s'il veut que je lui lise mon poème

    " Les faux barreaux "

    il me dit après l'écoute

    on dirait du Rimbaud !

    le juge me dit alors

    qu'il a besoin d'un peu de renseignements

    je lui explique les choses

    il a l'air satisfait

    je lui demande alors s'il veut écouter la suite

    des " Faux barreaux "

     

    tous ces pauvres gens qui partaient ...

    il m'écoute

    pas mal !

    mais il faudrait modifier

    cette tournure de phrase ;

    je suis d'accord avec lui 

    avant de s'en aller

    il me dit :

    vous n'oublierez pas d'ajouter :

    avec la collaboration du juge Jacques S..... !

     


    votre commentaire
  •  

    Nous allons traverser une agglomération  

    le pare brise

    s'est maintenant transformé

    en véritable écran de cinéma

    devant nous le passage

    me semble incroyablement étroit

    pour notre gabarit

     

    Le chauffeur me dit

    ne vous inquiétez pas

    ça passe ... ça passe ...

     

    en effet

    nous sortons maintenant de cette agglomération

    sur le tableau de bord

    je vois une bombe de parfum

    je lui demande , je peux ?

     

    oui ... oui ...

    je me passe alors ce produit sur mes pieds douloureux

    il me dit

    c'est les espagnols

    qui nous donnent ça

     

    je lui demande

    la nature de son chargement

    il me répond

     

    c'est des patates !

     

    * Le père Henri

    un des chauffeurs de la coopérative

    du Finistère et des côtes du nord

    22 Saint-Brieuc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire

  • Infirmerie

    prison d'Angoulême 

    année : 1976

     

    Cette journée

    je suis en forme

    j'ai pris un manche à balai

    je suis capable

    de gestes de grande précision

     

    le " violeur " hésite

    à jouer avec moi à nouveau ;

    au cours d'un précédent " combat "

    il a du sentir le manche à balai

    lui toucher les cheveux

    ça a passer très près !

     

    maintenant je saute sur les lits

    certains émettent des bruits de ressorts

    d'autres sont silencieux

    j'ai compris

    il y a les lits " positifs "

    les autres sont à éviter .

     

    non ; pas celui la

    me dit mon compagnon de jeu

    c'est le lit du mort !

     

    le lit du mort ?

     

    oui dit il un gars a brûlé dans ce lit

    en effet je regarde le mur

    il y a des traces de fumée sur celui ci

     

    avec le manche à balai

    j'ai voulu ouvrir plus grand une petite fenêtre

    entre ouverte

    mon violeur demandait

      un peu d'air

    comment se fait il

    je n'ai plus la précision de tout à l'heure

    la fenêtre heurte le mur

    les carreaux descendent

     

    les morceaux de vitre

    sont tombés sur le lit

    fais attention !

    j'aide mon compagnon d'infortune

    pour enlever ce qui pourrait le blesser

     

    plus tard

    dans la nuit

    j'entends ce jeune

    parler dans son sommeil

     

    il prononce plusieurs fois

    cette phrase :

     

    je ne voudrais pas être militaire .

     

    visiteur clic sur les articles non lus

    dans les marges

    en cas d'intérêt

    pour ce récit

    En cas de soucis de droits

    cet article sera modifié .

     


    compteur web

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique