•  

    Les Landes 

    Une nuit de juillet

    année : 1976 

     

     

    Bricolage ! Le retour Vieux Boucau thème le vol ?  Texte de M . Georges .

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Visiteur

     

    bonjour ou rebonjour

     

    je continus mon texte

    sur cet inventeur : Robert Bosch

    doté d'une forte personnalité

    et très doué .

    Pour une personne portant un nom qui rappelle

    au niveau de la prononciation

    le terme péjoratif bien connu

    employé pour qualifié les allemands .

    Il convient de mettre en avant

    que Robert Bosch

    ne souhaitait pas faire d'argent

    avec l'armement

    lors de la première guerre mondiale .

    Il a fait don de plusieurs millions de marks allemands

    à des oeuvres charitables

    dans les années 1920 et 1930 .

    Très engagé politiquement

    il consacre beaucoup d'énergie et d'argent

    en vue de la réconciliation .

    Avec ses plus proches collaborateurs

    il sauve des juifs et d'autres victimes

    des persécutions nazies .

     

    MandelEden : d'après Wikipédia 

     

     


    votre commentaire
  • Près de Vars 16 

     

     

     

    Argence : 3 Texte de M . Georges Bonnefoy ne roule pas vite .

     


    votre commentaire
  • Environs de Touvérac 16 

     

    Après cette petite pause raffraîchisante

    je continue ma pérégrination Touveraccienne

    je ne sais pas si c'est le bon terme ,

    je m'approche d'une sorte de hangar atelier

    un gars est plongé sous le capot

    d'une vieille " 403 "

    bientôt , nous parlons un peu mécanique

    j'ouvre ma valise

    je lui montre les billets

    ( mon salaire de pâtissier )

    le " mécanicien "

    quitte alors son travail en cours

    je le vois se diriger rapidement vers une maison 

    attenante au hangar ;

     

    c'est bien ce que j'avais pressenti

    le réparateur était bien allé

    faire un numéro ...

     

    une estafette Renault bien caractéristique

    nous arrive bientôt

    je suis bon pour un contrôle

    un petit truc qui cloche

    je n'ai pas de fiche de paie !

     

    alors le contrôle s'éternise ;

    Enfin on me fais comprendre

    que je peux continuer mon chemin .

     

    non loin de là 

    Des " semi " sont en train de manoeuvrer

    il me semble qu'il y a beaucoup d'agitation

    dans le secteur 

    j'aide un routier

    pour une manoeuvre

    je ne sais pas si c'est une impression

    il me semble que la C B

    dans la cabine

    parle de quelqu'un venu en aide

    à un chauffeur

     

    le routier qui manoeuvrait est bientôt prié

    de présenter ses papiers

    en voyant tous ces gendarmes sur le qui vive

    ça commence à cogiter

    dans mon crâne ...

     

    on ne sais jamais

    je prends mon feutre noir

    dans ma valise

    je relève le numéro de l'estafette " poulaga "

     

    peu être aussi c'est la chaleur

    qui leur tape sur le " système "

     

    je note le numéro de l'estafette

    à l'intérieur du couvercle de ma valise

    et en plus ...en verlan ...

     

    pour tromper l'ennemi !!!

     

    clic sur articles non lus marge de gauche , merci


    votre commentaire
  •  

     

    Extrait du récit  :  La nuit du Centaure .

     

    année : 1976

    Des Landes jusqu'en Charente  en stop .

     

     Je ne connais pas cette région ...

    j'espère que je suis sur la bonne direction

    il faut que je remonte vers l'Ouest !

    avec cette valise qui n'est heureusement

    pas très lourde ;

     

    je marche ...

    le stop n'a pas l'air de " donner " beaucoup

     

    je marche ...

    j'ai du marcher beaucoup car le jour baisse

    celà m'angoisse un peu

     

    maintenant c'est la nuit

    une voiture s'arrète

    c'est un grand soulagement

    mon " sauveur " parle assz facilement

    d'après ce que je comprends il évolue

    dans le milieu religieux

    au niveau intellectuel il est largement

    au dessus de moi

    la conversation est interessante

    quand il me laisse

    il m'explique que je ne suis pas loin

    de la grande route

    c'est cette route qu'il faut prendre ;

     

    me voici seul dans la nuit .

                                                             Copyright France .

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique