• Pour tablettes et autres

     clic sur version ordinateur .

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

     Environs de Touverac 16

     

    J'éprouve le besoin de me mettre à l'ombre ,

    j'arrive près d'une maison

    ce lieu exerce une attirance sur moi

    la porte est ouverte

    des cris joyeux d'enfants me parviennent

    mais je ne vois personne

     

    je m'approche

    il y a quelqu'un ?

     

    entrez ... entrez  !

     

    je pénètre à l'intérieur

    sur la droite il y a un lit

    sur ce lit une personne est couchée

    c'est un gars âgé de cinquante ans environ

    peu être moins ,

    je vois tout de suite malgré la pénombre

    qu'il n'est pas en forme

     

    j'explique que je recherchais un peu de fraîcheur

    je dis : je suis fatigué

    il me désigne alors une chaise

    j'apprends qu'il s'appelle Henri ;

     

    Note de Joden .

    complément au récit :

     

    au cours d'une de mes hospitalisations

    le soir à la prise des médicaments

    je me trouvais dans la file

    lorsque j'arrive à la hauteur de l'infirmier

    délivrant les " médocs "

    je  commence ...

     

    je m'appelle Henri

    j'voudrais bien ...

     

     

    sur une table de nuit

    près de lui

    se trouve un paquet de gauloises

    et puis non loin

    je vois des réserves

     

    Henri me dit :

    ça ne va pas trop bien ,

    je fume trop

     

    bientôt nous parlons

    comme si nous nous connaissions depuis longtemps

    sa femme est dans la maison

    elle est discrète

     

    nous évoquons les problêmes d'emploi

    les rapports ouvriers , patrons

    la politique

    je lui confie :

    nous n'avons même pas de télévision ... *

     

    voir les  Prémices de la nuit  Lien : ...  http://az-099.eklablog.com/

    saisie , expulsion et la rime ,

    plus de télévision !                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

    il me donne un conseil

    il me dit :

    sur les annonces des journaux

    il y a des occasions ...

     

    Henri a l'air d'être un gars

    sacrément " sympa "

     

                                                                                                                                                                  


    votre commentaire
  • je suis maintenant Installé

    dans la cabine de ce camion porte fer

    derrière le conducteur ;

     

    nous parlons ...

    il me dit qu'il bifurquera dans 50 kilomètres environ

    " ça vous avancera un peu " 

    Le camion porte - fer . / suite

     

     

     


    votre commentaire
  • Pour tablettes et autres

     clic sur version ordinateur .

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

     

     

     Année 1976

    Les Landes .

     

     Au Vieux Boucau

    Régis m'as trouvé fatigué

    On m'a donné mon salaire

     

    j'ai alors acheté un jeans

    dans un magasin proche ;

    alors que je sors de cette ville 

     je rencontre

    de jeunes enfants

    je commence à leur parler

     

    au bout d'un moment

    l'échange est parti

    sur le ton de la plaisanterie

     

    je demande :

    le moteur d'une automobile

    à combien de bougies ?

    je vais vous aider :

    il y a quatre cylindres ...

     

    la réponse arrive :

     

    quatre bougies

     

    je dis :

    il y en a cinq

     

    dans la boite à gants

    il y en a une de rechange !

     

    ils rigolent tous ...

    mais quelqu'un arrète les rires

    une femme est là

    non loin

    elle a un air méfiant

     

    je poursuis ma route

    j'ai pris maintenant un chemin

    je suis entouré de pins

    les cigales chantent

    il commence à faire chaud

    je suis le nez sur le sol

    observant des champignons

    d'une gande beauté ...

     

    un autre chemin , quelques maisons

     

    j'arrive à la hauteur d'un camion EDF

     

    à ce moment

    une vieille dame s'approche

    dans la cabine

    ça parle !

     

    cette dame écoute

     

    un employé EDF

     

    arrive ;

    il s'adresse à cette curieuse 

    d'un ton sec ,

     

    ne vous occupez pas de ça !

     

     

    Cette dame écoute ... Illustration thème dispositif allumage moteurs

     

    Cette dame écoute ... / 1 texte sur marque de bougies .

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Environs de Touvérac 16 

     

    Après cette petite pause raffraîchisante

    je continue ma pérégrination Touveraccienne

    je ne sais pas si c'est le bon terme ,

    je m'approche d'une sorte de hangar atelier

    un gars est plongé sous le capot

    d'une vieille " 403 "

    bientôt , nous parlons un peu mécanique

    j'ouvre ma valise

    je lui montre les billets

    ( mon salaire de pâtissier )

    le " mécanicien "

    quitte alors son travail en cours

    je le vois se diriger rapidement vers une maison 

    attenante au hangar ;

     

    c'est bien ce que j'avais pressenti

    le réparateur était bien allé

    faire un numéro ...

     

    une estafette Renault bien caractéristique

    nous arrive bientôt

    je suis bon pour un contrôle

    un petit truc qui cloche

    je n'ai pas de fiche de paie !

     

    alors le contrôle s'éternise ;

    Enfin on me fais comprendre

    que je peux continuer mon chemin .

     

    non loin de là 

    Des " semi " sont en train de manoeuvrer

    il me semble qu'il y a beaucoup d'agitation

    dans le secteur 

    j'aide un routier

    pour une manoeuvre

    je ne sais pas si c'est une impression

    il me semble que la C B

    dans la cabine

    parle de quelqu'un venu en aide

    à un chauffeur

     

    le routier qui manoeuvrait est bientôt prié

    de présenter ses papiers

    en voyant tous ces gendarmes sur le qui vive

    ça commence à cogiter

    dans mon crâne ...

     

    on ne sais jamais

    je prends mon feutre noir

    dans ma valise

    je relève le numéro de l'estafette " poulaga "

     

    peu être aussi c'est la chaleur

    qui leur tape sur le " système "

     

    je note le numéro de l'estafette

    à l'intérieur du couvercle de ma valise

    et en plus ...en verlan ...

     

    pour tromper l'ennemi !!!

     

    clic sur articles non lus marge de gauche , merci


    votre commentaire
  •  

    Seul dans la nuit . *

     

    Seul dans la nuit . *

     


    compteur internet


    votre commentaire
  •  

     

    Seul dans la nuit . *

     

    Seul dans la nuit . *

     


    compteur internet


    votre commentaire
  •  

    Près de Vars 16 

    Année : 1976

    Extrait du récit : La nuit du centaure .

     

     

     

    Argence : 3 Texte de M . Georges Bonnefoy ne roule pas vite .

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique